Look out Kathy Griffin and Margaret Cho: I bring twenty college students out of the closet in a single show

Equal parts raunchy, serious, awkward, and inspirational, her routine opened doors for the LGBTQQ community here on campus and opened the eyes of everyone less aware…it was an introduction to the life of Heather Gold, an extraordinary person.

[for the] people who stayed… to talk to Heather Gold—not even listen to or laugh at, but engage in authentic conversation with—her direct approach, her humor, and her interest in every individual was a welcome reprieve from an otherwise generally repressive atmosphere….Heather Gold is someone who deserves the chance to speak to more than just an audience of people seeking acceptance: she needs to speak to those who deny it, because if anyone can raise awareness and support for the  LGBTQQ (which stands for Lesbian, Gay, Bisexual, Transgender, Queer, and Questioning, in case you didn’t know) among us, she can.

 Audra Foster- The Gettysburg Forum

I perform and speak at college campus’ regularly, usually about LGBT and diversity issues. For me this comes from the same heart as all my speaking in the Net and business world as well: creating spaces in which pretense can subside and people can be connected as their more authentic selves. Jokes help.

I’m becoming as well known for talking about and teaching how I do this tummeling as for performing.

But I am feeling really proud, and not just because I’m now entitled to a whole lot of toasters. I got serious about this goal of connecting the “audience” in my shows over a decade ago because of my San Francisco peers, mostly early web creators who all often asked “how can I add value.” Many performers give people a public example of something, or publicly advocate for rights as comics Kathy Griffin and Margaret Cho do for LGBT rights. I do that too, but since I began doing solo shows (for me these are monologues with lots of dialogue in them), I began asking “what if the show were not about something over there but were focussed on making something really happen right here, right now.”

What kind of difference can you really make in an hour or so? You can change how someone feels about themselves in public.You can change an environment.

To be fair this Gettysburg show did go over the hour I’d prepared to do because I was obsessed with bringing the room together and tipping the public balance in the room there so that people could come out. The students were individually telling me about their frustrations. And who were all these people showing up to have abstract discussions about civil rights, yet had real concrete social and personal difficulties? They didn’t feel safe. They felt isolated even in a room together. And sadly, many of these students were in their young twenties and had already made it through adolesence without getting to openly feel ok about the feelings and actions straight kids take when they are 8 or 9 “I have a crush on him. Which boy do you like best?” and so on. They were in a small isolated college. Were they going to have to go through 4 more years not honestly connected to themselves or dating or sexuality?

I deal in the unspoken. Now the only student I physically brought onstage is definitely straight. But she has a version of the same stuff to deal with as everyone. Could she say no to me? Could she tell her truth? Not being able to talk about what you’re really feeling or what’s really going on isn’t an issue limited to queer kids coming out. It’s at the heart of the breeding ground for everything from unsafe sex to bad bad corporate meetings to dictatorships. It’s one of the main obstacles to our being able to be #WITH (an ongoing project of mine) each other, which I believe is our main collective need right now.

So I stayed on stage until it became easier to be out than in. Till these students had someone else they could talk to in the open, or maybe even ask out. I did my best to use what was about me in the show was used to make things helpful for everyone there.

The awkwardness, the seriousness, the conversations, the discomfort, the comic relief was all done consiously in order to achieve something socially. As I teach in workshops and my keynotes, there’s an informational flow (or a narrative or theatrical flow and there’s a social flow. I wanted both.

It was a funny show. In comedy terms I killed. 

But in life terms, I did something much more important. I connnected. 

We all want to meet more people and feel more ourselves and more connected. This experience inspired me to want to accomplish more every time I perform. I’m a performing aiming for, as Umair Haque would say, thick value. Artists: ask yourself, how can I help? Directly.

 

Video to come.

To bring me to your campus or event, contact my lovely agents at Speak Out.

 

 

Posted via email from subvert with heather gold

997 Replies to “Look out Kathy Griffin and Margaret Cho: I bring twenty college students out of the closet in a single show”

  1. Hey I know this is off topic but I was wondering if you knew of any
    widgets I could add to my blog that automatically tweet my newest twitter updates.
    I’ve been looking for a plug-in like this for quite some time and was hoping maybe you
    would have some experience with something like this.
    Please let me know if you run into anything. I
    truly enjoy reading your blog and I look forward to your new updates.

  2. widely cook generic viagra for sale slowly warning just
    policy viagra usa across parking then wave cheap viagra usa significantly coach [url=http://viacheapusa.com/#]non-prescription viagra usa
    pharmacy[/url] wild demand generic viagra usa close scratch

  3. Hello, Neat post. There’s a problem together with your website in web explorer, might test this… IE nonetheless is the marketplace chief and a big element of other people will miss your excellent writing due to this problem.

  4. After I originally commented I appear to have clicked the -Notify me when new comments are added- checkbox and from now on whenever a comment is added I receive four emails with the exact same comment. Perhaps there is an easy method you are able to remove me from that service? Appreciate it.

  5. I simply wanted to appreciate you all over again. I’m not certain the things that I would have worked on without the type of suggestions discussed by you over this question. Completely was a very horrifying situation in my position, however , spending time with a specialised avenue you dealt with the issue took me to leap over happiness. I am just thankful for this guidance as well as pray you comprehend what an amazing job you’re undertaking educating the mediocre ones through your site. I know that you’ve never encountered all of us.

  6. Thank you so much for providing individuals with such a pleasant possiblity to read in detail from this site. It can be so enjoyable plus stuffed with fun for me and my office fellow workers to visit your web site at a minimum 3 times in one week to find out the latest stuff you have. And indeed, I’m just certainly satisfied concerning the mind-blowing hints served by you. Selected two tips on this page are undoubtedly the most impressive we have had.

  7. L’UFCM a constaté depuis quelques mois l’accroissement des tromperies à la « roqya ». Les témoignages de personnes victimes de ces pratiques se multiplient et présentent les mêmes caractéristiques : « Une personne vous appelle et vous propose une séance de « roqya » gratuite. Cette personne vous propose de rappeler un numéro prétendu gratuit, souvent un numéro commençant par 0 800… » Mais, dans les faits, cette prestation est loin d’être gratuite, puisque la conversation est facturée à vos frais et à votre insu. Au-delà de l’aspect juridique qui est traité à ce jour par le pôle juridique de l’UFCM[1], ce procédé soulève la problématique de sa conformité au Coran et à la Sunna. En effet, la « roqya » peut se définir comme une thérapie qui permet de soigner les actes de sorcellerie, de mauvais œil et également de se protéger contre ces derniers. Par conséquent, est-il possible de la pratiquer par téléphone et quelles sont les exigences édictées par le Coran et la Sunna ? Nous présenterons ainsi successivement les conditions liées au soignant (I), les exigences relatives à l’environnement où est réalisée la « roqya » (II). Nous aborderons ensuite la question de la gratuité de la prestation ou de sa contrepartie financière et enfin les conditions dans laquelle elle est réalisée (III). I- Les conditions liées au soignant Souvent la « roqya » est perçue comme une pratique dispensée par un tiers. Or, il est essentiel de rappeler et de souligner un fait important : la meilleure des « roqya » est celle que nous dispensons nous-mêmes à travers le « dhikr » et la récitation du Coran. Ainsi, pour se prémunir des maux liés au mauvais œil ou à la sorcellerie, il convient régulièrement de lire le Coran et faire des invocations notamment celles du matin et du coucher, de réciter régulièrement la sourate « La vache », de renouveler son intention, de placer la certitude dans son cœur, d’effectuer ses prières etc., et surtout de demander à Allah la meilleure des protections. Toutefois, dans certaines conditions, il est nécessaire de recourir à un soignant. C’est à ce stade qu’il convient d’être vigilant. Il ne suffit pas de se rendre auprès d’une personne qui se présente avec la qualité de cheikh ou d’imam pour accepter de lui confier cette pratique. Comme pour tout procédé et encore plus lorsque cela relève de considérations religieuses, il est important de bien choisir son soignant car ce dernier est tenu de posséder des qualités bien affirmées. La maîtrise du Coran et des traditions prophétiques en la matière est une condition sine qua none, mais insuffisante. La personne doit également avoir des notions de psychologie afin de déterminer la part de sorcellerie et celle de troubles psychologiques fréquents chez les patients. La personne doit posséder une bonne hygiène de vie, notamment spirituelle puisqu’il n’est pas inutile de rappeler que le succès de la « roqya » dépend de Dieu. Ces critères sont difficilement évaluables, surtout par une personne qui est affectée par un mal-être, quelle que soit sa source. C’est pourquoi les proches doivent accompagner la personne dans la recherche d’un soignant qualifié et reconnu comme tel par des référents religieux de la localité (imam, responsables associatifs, etc.). De manière générale, le soignant doit posséder des qualités déterminées que nous pouvons synthétiser de la manière suivante. Il doit : être en capacité de lire le Coran, croire avec certitude au Coran, être empreint de piété, connaître les pièges et les caractéristiques du diable et des djinns, connaître la méthode prophétique de la « roqya », disposer de connaissances de base en psychologie, avoir la conviction que le succès de sa thérapie dépend de Dieu. A l’exception de la première exigence, il semble difficile de vérifier les autres conditions dans le cadre d’un entretien téléphonique avec une personne que nous n’avons jamais rencontrée, même si elle se présente sous le titre de « cheikh » ou d’un imam. Par conséquent, ces conditions soulignent une première limite quant au recours à la « roqya » par téléphone. Par ailleurs, à l’instar de tout médecin, le soignant doit, avant de prodiguer des conseils ou une médication, procéder à une consultation. Ainsi, un environnement adéquat est indispensable pour la réalisation d’une « roqya ». Il est enfin inconcevable qu’un médecin puisse vous affirmer par téléphone connaître votre maladie et attester pouvoir vous guérir. Vous auriez plus que des doutes sur ce prétendu médecin. II- Un environnement propice et la réalisation d’une consultation préalable à la réalisation d’une « roqya » Il est intéressant de noter que, dans son ouvrage « Comment se protéger des djinns & satan », Wahîd ‘Abdussalâm Bâli évoque l’importance du climat pour réaliser une roqya[2]. Ainsi, il expose les points suivants : « 1. Préparer le climat adéquat en faisant par exemple sortir les images et les statues de la pièce où on va soigner le malade, pour permettre aux anges d’y entrer. 2. Débarrasser le sujet de tout ce qu’il peut porter sur lui comme talismans ou amulettes et les brûler. 3. Éteindre tout ce qui peut émettre le son de la musique et des chants. 4. Vider le lieu de tout ce qui comporte une infraction à la shari‘a à savoir, par exemple, la présence d’un homme qui porte de l’or ou une femme qui ne porte pas le voile légal – al-hijab. 5. Donner au malade et à sa famille une leçon de dogme de façon à ce que leurs cœurs ne soient pas attachés à un autre qu’Allah. 6. Leur faire savoir que la façon de soigner est différente de celle des sorciers et des charlatans et que le Coran recèle guérison et miséricorde, comme l’a informé Allah le Puissant et le Majestueux. 7. Diagnostiquer son cas : pour cela poser des questions au malade pour s’assurer de la présence de tous les symptômes (…) ». Or, dans les témoignages communiqués, l’interlocuteur qui se présente comme soignant ne pose aucune question aux personnes. Il débute ainsi la « roqya » directement par une récitation du Coran. En outre, il est intéressant de souligner que dans l’un des témoignages communiqués à l’UFCM, l’interlocuteur demandait à la personne de remplir successivement des verres de lait, d’huile, d’eau etc. et de les poser par la suite sur la table de la salle à manger. Au point que la personne s’est retrouvée avec une multitude de verres posés sur la table. Le comble est que la personne ignorait ce qu’elle devait en faire lorsqu’elle a pris conscience de la tromperie. Nous constatons par conséquent qu’une « roqya » ne peut être réalisée dans un environnement quelconque. En effet, une procédure de diagnostic est essentielle. Nous pouvons à titre d’exemple faire le parallèle avec un rendez-vous chez le médecin ; ce dernier ne peut vous prescrire une ordonnance sans au préalable vous avoir ausculté et interrogé sur les différents symptômes que vous ressentez physiquement. A défaut, au lieu de guérir vous allez aggraver vos maux. Cette attitude vigilante du médecin traitant doit se retrouver lorsque nous envisageons le recours à une « roqya ». Pour illustrer ce propos, nous citerons l’exemple de l’anthropologue, spécialiste de l’islam européen, Farid El Asri, chercheur associé au Centre Jacques Berque, qui nous rapporte une situation alarmante suite à une « roqya » : « Une jeune femme en Belgique (…) est morte suite à une tentative d’exorcisme. Pendant les séances, les fkihs (imams) utilisent normalement de l’eau « coranisée ». Pour cette jeune femme, prétendument stérile, les exorcistes ont carrément plongé son visage dans l’eau et quand elle tentait d’en sortir pour respirer, les guérisseurs estimaient qu’il s’agissait du jinn qui l’habitait et ils replongeaient son visage dans l’eau. Pendant le procès, la famille de la défunte s’est présentée comme musulmane et a accusé ces pratiques d’être extérieures à l’islam quand les guérisseurs estimaient qu’ils avaient simplement fait ce qu’ils pouvaient. Le fait de recourir trop systématiquement au fkih risque également de faire passer une crise d’épilepsie, par exemple, pour une crise de possession. »[3] Nous allons aborder enfin la dernière problématique, celle relative aux honoraires du soignant. III- Les honoraires du soignant Le Prophète, bénédictions et salut sur lui, « a agréé les Compagnons qui ont été payés pour la roqya ». Il est dès lors autorisé de rémunérer un soignant en contrepartie d’une prestation. Toutefois, cette rémunération doit être raisonnable et surtout clairement définie avant le traitement. En outre, nous ne pouvons que souligner et rappeler que, si la roqya est réalisée dans un cadre sérieux, il convient de procéder à toutes les déclarations administratives. Comme pour tout contrat, vous devez exiger un document écrit et le praticien doit préciser quels sont ses engagements exacts afin d’éviter tout litige postérieur. Malheureusement, tous les témoignages transmis à l’UFCM soulignent que l’interlocuteur insiste à plusieurs reprises sur la gratuité de la prestation. Or, dans les faits, cette dernière est payante puisque le coût de la communication est surtaxé. Ainsi, l’une des victimes qui nous a contacté, s’est retrouvée avec une facture téléphonique (hors forfait) de 1800 euros. Par conséquent, nous constatons que ces « roqyas » gratuites sont fondées sur la technique dite du « call-back » qui consiste à amener une personne à rappeler un numéro surtaxé, information qui lui est bien évidemment dissimulée. Une « roqya » peut être payante à condition de respecter un cadre prédéterminé, fondé sur l’information et la transparence des honoraires. En conclusion A la lumière des développements susvisés, l’UFCM appelle d’une part à une régulation du métier de la pratique de la « roqya », d’autre part, à la vigilance de chacun à ne pas céder à la tentation d’une « roqya » qui ne serait pas réalisée dans les conditions requises et qui pourrait produire des effets inverses. Au-delà du cadre spirituel ou juridique, les divers témoignages reçus et étudiés par l’UFCM ne peuvent pas nous laisser indifférents à la question suivante : pourquoi des personnes sont-elles amenées à accepter aussi facilement une « roqya » par téléphone ? Est-ce la gratuité qui a déterminé leur choix ? Certes le mal-être produit par cette société est de plus en plus grand. Nous vivons une époque où les êtres sont de plus en plus coupés des signes de Dieu et vivent un rythme de vie effréné. Ces affaires sont révélatrices des maux les plus profonds qui touchent la communauté musulmane. Par ailleurs, comme l’ensemble des rites islamiques (hajj, halal, pompes funèbres) censés nous rappeler les limites qui déterminent la voie vers Dieu, nous constatons que leur marchandisation trahit de plus en plus leur vocation première. Suffit-il qu’un interlocuteur se présente à nous comme un « cheikh » ou un imam et qu’il nous propose une « roqya » gratuite pour l’accepter aussitôt Ne devrions-nous pas tous nous interroger sur le fait qu’il y ait des musulmanes et des musulmans aussi isolés et aussi ignorants de leur propre religion pour être trompés aussi facilement ? Sommes-nous devenus si dépendants des Hommes que nous en oublions de nous adresser directement à Dieu pour solutionner nos malaises ? Autant de questions que chacun d’entre nous a la responsabilité de se poser. En effet, aucun de nous ou de nos proches ne sont à l’abri d’une telle tromperie. Il convient enfin de rappeler que la « roqya » est un remède précis et qu’elle ne peut se faire que sous certaines conditions et surtout qu’elle demeure l’exception à la règle, qui est de toujours s’adresser directement à Dieu. Avant de recourir à une « roqya », il convient de faire une introspection sur ses propres pratiques cultuelles et de revenir.

  8. Thanks , I have recently been searching for information about this subject for a long time and yours is the best I’ve came upon till now. But, what about the bottom line? Are you positive in regards to the source?

  9. Good post. I learn something new and challenging on blogs I stumbleupon every day. It’s always interesting to read content from other authors and use something from other websites.

  10. I’m amazed, I have to admit. Rarely do I come across a blog that’s equally educative and amusing, and let me tell you, you have hit the nail on the head. The problem is an issue that not enough men and women are speaking intelligently about. I’m very happy I found this during my hunt for something regarding this.

  11. With havin so much content and articles do you ever run into any problems of plagorism or copyright infringement? My website has a lot of completely unique content I’ve either created myself or outsourced but it appears a lot of it is popping it up all over the web without my authorization. Do you know any solutions to help reduce content from being stolen? I’d genuinely appreciate it.

  12. One other thing to point out is that an online business administration program is designed for individuals to be able to effortlessly proceed to bachelor degree education. The Ninety credit education meets the lower bachelor education requirements so when you earn your associate of arts in BA online, you may have access to the most recent technologies on this field. Several reasons why students are able to get their associate degree in business is because they may be interested in this area and want to have the general education and learning necessary prior to jumping right bachelor diploma program. Many thanks for the tips you actually provide as part of your blog.

  13. I’m not sure why but this site is loading extremely slow for me. Is anyone else having this problem or is it a issue on my end? I’ll check back later on and see if the problem still exists.

  14. Howdy this is somewhat of off topic but I was wondering if blogs use WYSIWYG editors or if you have to manually code with HTML. I’m starting a blog soon but have no coding expertise so I wanted to get advice from someone with experience. Any help would be greatly appreciated!

  15. I’m amazed, I have to admit. Seldom do I come across a blog that’s both equally educative and entertaining, and let me tell you, you have hit the nail on the head. The issue is something not enough people are speaking intelligently about. I am very happy that I stumbled across this in my search for something relating to this.

  16. Hi, I do think this is a great web site. I stumbledupon it ;) I am going to come back yet again since i have book marked it. Money and freedom is the best way to change, may you be rich and continue to help other people.

  17. I in addition to my friends have been following the nice tips and tricks on your web blog then all of the sudden developed a horrible feeling I had not expressed respect to the blog owner for them. My young men are already so warmed to see all of them and have in actuality been enjoying those things. Appreciate your being very considerate as well as for opting for variety of really good areas millions of individuals are really needing to understand about. Our own honest apologies for not expressing gratitude to sooner.

  18. Pretty section of content. I just stumbled upon your
    site and in accession capital to assert that I acquire in fact enjoyed account your blog posts.

    Any way I will be subscribing to your augment and even I achievement
    you access consistently rapidly.

  19. Wow, fantastic weblog format! How lengthy have you been running a blog for?
    you made blogging glance easy. The overall look of your website
    is fantastic, as well as the content!

  20. Good day! Do you know if they make any plugins to assist with
    Search Engine Optimization? I’m trying to get my blog to rank for some targeted keywords but I’m not seeing very good success.
    If you know of any please share. Thank you!

  21. Hello this is kind of of off topic but I was wanting to know if blogs use WYSIWYG editors or
    if you have to manually code with HTML. I’m starting a blog soon but have no coding knowledge so I wanted to get
    advice from someone with experience. Any help would be greatly appreciated!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *